Qui sommes-nous ?

L’aventure débute en avril 2015, lorsque deux sœurs concrétisent une envie de créer la sandale multifacette aux rubans interchangeables.
Après plusieurs mois passés dans leur atelier de confection, elles lancent le concept de sandales personnalisables : portées de manière décontractée ou plus chic, à la plage comme à la ville, au boulot ou pour l’apéro, les sandales de Déothie s’adaptent à toutes les occasions, à condition que le soleil pointe le bout de son nez !

Une histoire de famille

Déothie vient des prénoms Déotille et Thibaude, deux sœurs passionnées de mode et d’artisanat. Une histoire à deux voix.

Thibaude : « Tout est parti d’une paire de sandales trouvées dans un magazine en Espagne. Elles étaient toutes simples, avec trois ancrages et un ruban vert kaki. Je les ai portées en continu pendant deux semaines, jusqu’à ce qu’elles se cassent. J’ai tout de suite voulu en racheter, mais impossible de retrouver les mêmes. A la fin de l’été, comme je les avais toujours en tête, j’ai décidé de me les fabriquer. Je suis partie tête baissée, sans réfléchir, j’ai découpé un bout de carton, cousu un morceau de tissu. C’est à ce moment que j’ai réalisé qu’il fallait que le ruban soit interchangeable, et qu’il puisse être noué de plusieurs manières. »

A cette époque, Thibaude termine ses études de création d’entreprise – elle sent qu’elle tient une idée et en parle à sa sœur aînée, Déotille, qui est avocate. Ses compétences leur permettent de mettre leur petite entreprise familiale sur pied.

Thibaude : « Ensemble, nous avons d’abord écumé les usines de fabrication de sandales en Espagne mais la qualité ne convenait pas. Je cousais moi-même les rubans et j’avais trouvé mon fournisseur de cuir végétal en France. Il fallait que la chaussure soit également fabriquée en local. La recherche a été dure mais j’ai fini par tomber sur Fred, un artisan aux mains d’or, qui a accepté presque par magie de fabriquer les premières sandales. »

Déotille : « En 2015, nous fabriquons 50 paires et nous les vendons autour de nous. Titi cousait et moi je gardais le stock chez moi, à Paris. Quand je rentrais du travail, je préparais les commandes, et puis je les postais le lendemain, pendant ma pause déjeuner. L’année suivante, nous en avons refait une centaine. On allait ensemble sur les salons de créateurs, on remplissait la voiture de sandales et de rubans et on partait, comme à l’aventure. De vrais moments privilégiés de complicité, passés toutes les deux. En montant notre entreprise ensemble, nous avons renforcé encore plus nos liens. »

Les deux sœurs ouvrent ensuite une petite boutique à Locmariaquer (56). Le bouche à oreille fonctionne, les saisons s’enchaînent et Les Rubans de Déothie séduisent de plus en plus.

Déotille

Très rationnelle, droite dans ses bottes avec une tête bien faite, elle est déterminée – championne en courses de haies à l’adolescence tout de même ! – mais aussi très sensible, avec le cœur sur la main. Déotille gère la partie administrative, les bilans, les budgets et veille à la satisfaction de tous, clients et collaborateurs et détermine avec Thibaude en début de saison les lignes directrices !

Thibaude

Sociable, aventurière, inventive, Thibaude a toujours une idée d’avance. Elle voit loin, développe la marque au quotidien et gère la petite entreprise sur tous les fronts : de la production à la communication. Tête en l’air, parfois difficile à suivre, elle est accro aux relations humaines et au soleil.

Une gamme élargie

Aujourd’hui, Les Rubans de Déothie se vendent uniquement en ligne, grâce à l’aide d’Anne-Lise, préparatrice de commandes. Ce qui n’empêche pas les deux sœurs de conserver un lien très fort avec leurs clientes qui reviennent chaque année pour d’autres modèles de rubans ou de sandales.

« Quand elles me disent que leurs chaussures n’ont pas bougé, je suis très fière de notre travail et de celui de tous ceux qui nous entourent. Nous ne passons pas par des revendeurs afin de conserver un prix juste, et puis cela nous permet de garder le contact direct avec nos clientes. Elles nous envoient parfois leur tenue pour nous demander notre avis sur le choix du ruban ! Ce sont elles nos meilleures ambassadrices ! »

La gamme de sandales s’est agrandie, avec notamment des sandales sans ruban ou des semelles compensées. Thibaude développe également de nouveaux produits, comme des sacs, des portefeuilles, des foulards. Avec l’aide de Maryvonne Le Nohazic, couturière indépendante, elle met en œuvre de nouvelles idées, poursuivant son rêve de création.  Quant à Déotille, elle supervise la gestion de l’entreprise et choisit avec sa sœur les nouveaux motifs et les matières des rubans.

Déotille : « On se voit quasiment tous les mois, quand je reviens en Bretagne. Travailler avec des gens qu’on aime et développer un produit de belle qualité, à un prix raisonnable, c’est une aventure de tous les jours. Notre objectif n’est pas de bâtir une multinationale, on privilégie les relations de confiance avec nos fournisseurs et nos artisans, mais aussi avec nos clientes. »

Menu