La marque

L’aventure débute en avril 2015, lorsque deux sœurs mi-Parisiennes, mi-Bretonnes, mettent le pied à l’étrier et concrétisent une envie déjà ancienne de créer la sandale multifacette aux rubans interchangeables.

Après plusieurs mois passés dans leur atelier de confection, elles lancent le concept de sandales personnalisables : portées de manière décontractée ou plus chic, à la plage comme à la ville, au boulot ou pour l’apéro, les sandales de Déothie s’adaptent à toutes les occasions, à condition que le soleil pointe le bout de son nez !

Des sandales 100% à la française

Les sandales Classico et Moderno sont fabriquées de manière artisanale et dans la plus pure des traditions françaises. C’est Fred, fort de plus de 20 ans d’expérience dans la conception et la fabrication de chaussures d’été, qui fabrique les sandales dans son atelier situé dans le sud de la France labellisé *Entreprise du Patrimoine Vivant*. Découper, assembler, lisser, coudre… tout est fait à la main ! Le cuir provient d’une tannerie de renommée internationale située au Pays Basque et son tannage est végétal, plus précisément, à base d’extrait de châtaigniers. Ici, pas de tannage rapide en 48 heures mais un tannage lent d’environ 4 à 6 mois, ce qui offre au cuir un touché très rond et une durée de vie plus longue. Quant aux rubans, c’est en Bretagne que les créatrices ont choisi leur atelier de couture.

Des espadrilles 95% à la française

Les indispensables du printemps et de la saison estivale : Brune & Nera ! Nos espadrilles à l’allure insouciante…

L’espadrille se suffit à elle seule, elle est connue et reconnue des dressings féminins. Elle est aussi, et surtout, le fruit du travail des hommes et des femmes d’une de nos régions. Les espadrilles Déothie sont fabriquées dans une de ces maisons traditionnelles du Pays Basque qui transmettent leurs savoir-faire de génération en génération: le produit reste le même, l’authentique Espadrille cousue à la main. 

95% française. La semelle en corde, le caoutchouc naturel aux huiles essentielles de citronnelle, la couture et l’assemblage des différentes matières sont réalisés dans l’atelier situé à Mauléon (Pays Basque) labellisé *Entreprise du Patrimoine Vivant*. Petite exception pour la semelle de l’Espadrille haute. Renforcée par du liège, le tissage de cette semelle est conçu dans un pays voisin, l’Espagne. Non pas par manque de savoir-faire, mais parce que cette semelle nécessite un long procédé de fabrication répétitif et coûteux. C’est pour cela que nous avons fait le choix de faire fabriquer ces semelles chez d’autres professionnels, hors de nos frontières.

La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque
La marque